Depuis le 1er décembre 2017, une nouvelle créature a fait son apparition dans le monde de la gestion contractuelle : l’Autorité des marchés publics. Pour les municipalités, la venue de ce nouveau joueur n’est pas sans conséquence, d’autant plus que le projet de loi qui l’a vu naître prévoit diverses autres obligations pour les corps municipaux.